Comment savoir si vous devez vous rendre au E.R. avec un coronavirus


Parfois, rester à la maison est le bon choix.

Getty / Studio 642 / Hiraman; Conçu par Morgan Johnson

Le nouveau coronavirus est à peu près tout ce dont nous entendons parler en ce moment, et il n’est pas étonnant de savoir pourquoi. Des villes et des États à travers le pays ont fermé des bars et des restaurants, annulé des événements et demandé - ou obligé - les résidents à rester à la maison. Les écoles ont fermé leurs portes dans tout le pays. Dans les grandes villes comme Seattle (où je vis), San Francisco et New York, la circulation aux heures de pointe a plongé en raison du fait que les gens travaillent à domicile ou, malheureusement, perdent leur emploi parce qu'il n'est pas sûr pour eux d'être au travail en ce moment. et impossible de faire leur travail à distance.

Tout cela est fait dans un effort pour aplatir la courbe, ou pour ralentir à la fois la vitesse de l'infection et le nombre de personnes qui sont infectées par la nouvelle maladie à coronavirus (également connue sous le nom de COVID-19) afin que les hôpitaux disposent de suffisamment d'équipement et espace pour les personnes gravement malades. Les travailleurs médicaux doivent concentrer leur énergie sur les patients les plus malades, et ils commencent déjà à ressentir la crise.

le Seattle Times a signalé que le centre médical de l'Université de Washington manquait de personnel et était exceptionnellement plein, et que les fournitures médicales étaient épuisées. Jessica P., * Une infirmière autorisée spécialisée dans les urgences au sud de Seattle, dit à Fitlifeart que les infirmières de son hôpital ont été invitées à réutiliser des masques chirurgicaux toute la journée (associés à des écrans faciaux), même si elles jetaient généralement des masques après chaque patient - et que leur hôpital n'a plus de respirateurs N95.

Jessica dit également qu'il faut du temps pour que les personnes en première ligne des soins aux patients apprennent qu'une personne qu'elles traitent a été testée positive pour le nouveau coronavirus. Cela s'est traduit par des jours d'attente avant de savoir définitivement s'ils ont ou non interagi avec une personne avec un cas confirmé de COVID-19. «C’est ce avec quoi nous nous sommes vraiment battus… pas assez de protection pour les infirmières», dit Jessica à Fitlifeart, «et nous ne nous sentons pas en sécurité pour faire notre travail parce que nous n’avons pas ce dont nous avons besoin pour faire notre [travail].»

De toute évidence, il est essentiel de maintenir nos hôpitaux en deçà de leurs capacités et de maintenir nos médecins, infirmières et autres fournisseurs de soins en bonne santé. Cela nécessitera la coopération de tout le monde, y compris, aussi surprenant que cela puisse paraître, de nombreuses personnes qui savent qu'elles ont le nouveau coronavirus ou pensent qu'elles pourraient le faire. Si vous êtes dans cette situation, il est essentiel de connaître la différence entre le moment où vous pouvez gérer vos symptômes à la maison en auto-quarantaine - libérant ainsi des soins médicaux pour une personne avec un cas plus grave - et le moment où vous avez besoin de chercher vous-même des soins d'urgence. .

Si vos symptômes sont légers, veuillez rester à la maison.

Supposons que vous présentiez des symptômes bénins qui correspondent au nouveau coronavirus, le plus courant étant la toux, la fièvre et un certain essoufflement. Aussi contre-intuitif et difficile que cela puisse paraître, ne vous rendez pas immédiatement aux urgences.

«Vous n'avez pas besoin d'aller à l'hôpital simplement parce que vous pensez avoir le virus», Louise Catherine Ivers, MD, MPH, médecin spécialiste des maladies infectieuses et de la santé publique, directrice du Center for Global Health du Massachusetts General Hospital et associée professeur à la Harvard Medical School, raconte Fitlifeart.

Nous pouvons comprendre l'envie de rechercher immédiatement des soins IRL dans cette situation vraiment effrayante, mais il y a plusieurs raisons pour lesquelles il vaut mieux rester à la maison si vous semblez avoir un cas bénin. D'une part, les tests sont encore limités dans de nombreux endroits et il est difficile de savoir à quelle vitesse les tests seront largement disponibles. Lorsque les établissements de santé fais ont des tests, ils doivent généralement donner la priorité aux personnes présentant des symptômes plus graves, car il n'y a tout simplement pas assez de tests pour le moment, comme Fitlifeart l'a précédemment signalé. De plus, il n’existe actuellement aucun traitement antiviral conçu pour le nouveau coronavirus (comme il y en a pour la grippe). Cela signifie qu'il n'y a pas de nouveau régime médicamenteux spécial contre les coronavirus auquel vous ne pouvez accéder qu'avec un diagnostic confirmé. Au lieu de cela, les conseils médicaux actuels pour les cas légers de COVID-19 soupçonnés et confirmés sont de gérer vos symptômes à la maison. Enfin, rester à la maison avec un cas bénin peut aider nos hôpitaux et nos unités de soins intensifs à rester dans leur capacité autant que possible.

Cela ne signifie pas que vous ne devriez pas contacter un médecin du tout. Même si vos symptômes sont légers, vous devez tout de même informer votre médecin de soins primaires si vous le pouvez afin que vous puissiez obtenir son avis. Cela est particulièrement vrai pour les personnes atteintes de maladies sous-jacentes connues pour créer un risque plus élevé de nouvelles complications du coronavirus, telles que les maladies cardiaques, le diabète et l'asthme, dit le Dr Ivers, et les personnes de 60 ans et plus qui sont également plus vulnérables aux complications.

«Faites attention à [une] température de 100,4 [comme] indicateur du moment où vous devriez commencer à passer des appels et assurez-vous que vous êtes isolé des autres. Un thermomètre est un bon outil pendant cette pandémie », explique Brandon Brown, M.P.H., Ph.D., épidémiologiste et professeur agrégé au Département de médecine sociale, population et santé publique de l'Université de Californie à Riverside.

Votre médecin peut vous indiquer si vous êtes candidat à des tests et où des tests peuvent être disponibles dans votre région. Ils ont peut-être même mis en place une hotline spécifique pour les nouveaux problèmes de coronavirus, ce qui peut être un bon point de départ. Sinon, consultez les ressources en ligne de votre service de santé local. Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sont de bonnes ressources pour les informations nationales et internationales, mais lorsqu'il s'agit de traiter votre propre cas potentiel ou confirmé de nouveau coronavirus, les experts conviennent généralement que les informations locales ont beaucoup d'avantages.

«Votre propre État aura un site Web sur la santé publique, comme le ministère de la Santé publique du Massachusetts. Cela donnera des informations plus précises », déclare le Dr Ivers. (Votre État a peut-être même mis en place une nouvelle hotline dédiée aux coronavirus.)

Au-delà de cela, prenez soin de vous et suivez les conseils de votre médecin et de ressources comme le CDC. Dans l'ensemble, vous devrez faire des choses comme vous isoler chez vous et des autres personnes qui vivent avec vous du mieux que vous le pouvez, vous laver les mains fréquemment et porter un masque lorsque vous êtes avec d'autres personnes. (Étant donné que les masques sont si rares en ce moment, vous devrez peut-être demander au personnel médical ou à un centre de santé à proximité de vous aider à en obtenir un.) Voici plus d'informations sur la façon de prendre soin de vous à la maison si vous présentez de légers nouveaux symptômes de coronavirus.

Aussi, pour votre santé mentale, essayez de ne pas paniquer, aussi difficile que cela soit en ce moment. «Nous savons que la plupart des personnes infectées s'en sortent très bien», déclare le Dr Ivers. «Nous voulons nous assurer que nous avons suffisamment de capacités pour prendre soin de ceux qui ne vont pas bien.»

Si vos symptômes s'aggravent sensiblement, il est peut-être temps de recevoir des soins d'urgence.

«La raison d'aller aux urgences n'a pas vraiment changé», a déclaré à Fitlifeart Allison Bond, M.D., spécialiste des maladies infectieuses à l'UC San Francisco. Si vous présentez des symptômes graves, il est essentiel que vous recherchiez des soins ou que vous demandiez à la personne qui s'occupe de vous de vous aider à obtenir des soins médicaux immédiatement.

Le CDC suggère qu'une attention médicale immédiate est nécessaire si vous pensez ou savez que vous avez le nouveau coronavirus et que vous rencontrez:

  • Difficulté à respirer
  • Douleur ou pression thoracique persistante
  • Confusion que vous ne ressentiez pas auparavant
  • Une incapacité à se lever
  • Une teinte bleue sur vos lèvres ou votre visage

Il y a beaucoup de mises en garde lorsqu'il s'agit d'appliquer ce type de liste à la vie réelle. Par exemple, la difficulté à respirer fait partie de la liste ci-dessus, mais qu'est-ce que cela signifie exactement lorsque l'essoufflement est un signe caractéristique du nouveau coronavirus pour commencer? «Les personnes qui ne peuvent pas reprendre leur souffle devraient se rendre au E.R.», déclare le Dr Bond. «Toutes les autres personnes présentant des symptômes respiratoires moins graves devraient appeler leur médecin.» En outre, le CDC note qu'il ne s'agit pas d'une liste complète, et si vous avez d'autres symptômes préoccupants, vous devez contacter votre médecin. Par exemple, si vous vomissez et / ou avez la diarrhée, êtes incapable de garder de la nourriture ou de l'eau et que vous commencez à vous sentir étourdi ou faible, cela peut indiquer qu'il est temps de consulter un médecin, comme vous le feriez si n'était pas une pandémie. «Les symptômes gastro-intestinaux tels que les nausées et les vomissements ne sont pas très souvent associés au coronavirus, mais ils surviennent», explique le Dr Bond. Si vous n'êtes pas sûr de ce à quoi vous avez affaire est suffisamment préoccupant pour que vous deviez partir pour vous rendre aux urgences, c'est à ce moment qu'il peut être particulièrement utile d'appeler votre médecin, une nouvelle ligne d'assistance pour les coronavirus dans votre état, s'il y en a une disponible. , ou même la salle d'urgence elle-même pour discuter de vos symptômes.

Essayez d'appeler à l'avance avant de vous rendre aux urgences.

Bien sûr, la première priorité en cas d’urgence est de vous assurer que vous contactez le 911 ou que vous vous dirigez vers le E.R., surtout si vous êtes seul et que vous n’avez personne pour vous aider. Mais dans la mesure du possible, les experts recommandent aux personnes atteintes de COVID-19 confirmé ou suspecté de faire deux choses avant de se rendre aux urgences avec une aggravation des symptômes: Mettez un masque et appelez la salle d'urgence avant votre arrivée.

«Cela aidera à accélérer vos soins et aidera également à protéger les personnes qui prennent soin de vous», déclare le Dr Bond.

Si vous n'êtes pas en mesure d'appeler à l'avance, le Dr Bond vous recommande de faire de votre mieux pour vous tenir à distance (au moins six pieds) des autres personnes lors de votre arrivée, et dès que vous arrivez, alertez les personnes au bureau d'inscription (ou les secouristes qui viennent vous chercher dans une ambulance) sur le fait que vous pourriez ou avez certainement le nouveau coronavirus. Plus tôt les secouristes sauront ce qui se passe, plus vite ils pourront essayer de vous fournir les soins dont vous pourriez avoir besoin.

* Le nom a été changé pour protéger la confidentialité.

La situation avec le coronavirus évolue rapidement. Les conseils et informations contenus dans cet article sont exacts au moment de la publication, mais il est possible que certains points de données et recommandations aient changé depuis la publication. Nous encourageons les lecteurs à se tenir au courant des nouvelles et des recommandations pour leur communauté en vérifiant auprès de leur service de santé publique local.